Jean ROBIN

lundi 20 novembre 2017

Ces termes ou expressions sont quelquefois rencontrées sur les actes civils ou religieux. En voici une ou plusieurs explications glanées sur Internet ou dans des revues.

Sujet

 

Domicilié de droit à X et de fait de Y La mention "domicilié de droit à X et de fait de Y" dans un acte signifie :
1-Que la personne concernée n'est pas majeure et donc sous la tutelle légale de ses parents
2-Que ses parents ou tuteurs légaux sont domiciliés dans la commune ou paroisse X et que X y est possiblement né, s'il était né dans une autre commune on lirait que les bans ont été faite dans la dite commune.
3-Que la personne concernée habite, à ce moment la paroisse ou commune Y
Numéro Sosa
(source : Wikipedia)

La numérotation de Sosa-Stradonitz est une méthode de numérotation des individus utilisée en généalogie permettant d'identifier par un numéro unique chaque ancêtre dans une généalogie ascendante. Elle fut mise au point par le franciscain et généalogiste Jérôme de Sosa en 1676 dans son ouvrage Noticia de la gran casa de los marqueses de Villafranca1, reprenant en cela la méthode publiée à Cologne en 1590par Michel Eyzinger qui avait déjà utilisé ce système de numérotation2.

Cette méthode fut reprise en 1898 par Stephan Kekulé von Stradonitz. Ce généalogiste, fils du chimiste renommé Friedrich Kekulé von Stradonitz, popularise la méthode dans son Ahnentafel-Atlas. Ahnentafeln zu 32 Ahnen der Regenten Europas und ihrer Gemahlinnen, contenant 79 tableaux d'ascendance de souverains européens et de leurs conjoints3.

Les anglophones et germanophones connaissent cette méthode sous le nom de système de numérotation ahnentafel (table des ancêtres) ou méthode Eyzinger ou méthode Sosa ou méthode Sosa-Stradonitz.

Cette numérotation est aujourd'hui universellement reconnue par les généalogistes et la majorité des logiciels de généalogie est compatible. Par extension, les généalogistes parlent de lignée ou de branche Sosa et d'individus Sosa à propos d'individus portant cette numérotation et donc ascendants directs de l'individu racine étudié.

Implexe
(source : Wikipedia)

En général, à partir d'un certain degré, infiniment variable selon les situations, les tableaux sont incomplets, mais la numérotation permet d'en maintenir la cohérence : les ancêtres non connus ont un numéro prévu, fonction de leur place dans l'arbre d'ascendance.

La numérotation prévoit 2n ascendants au degré n. L'augmentation indéfinie du nombre d'ascendants ne peut se produire : on retrouvera nécessairement les mêmes personnages à plusieurs places différentes si on poursuit l'arbre d'ascendance suffisamment loin. Ce phénomène s'appelle implexe. En cas d'implexe, un même ascendant se voit attribuer plusieurs numéros d'ascendance, caractérisant chacun une de ses places dans le tableau d'ascendance. Par convention on préfère attribuer à cet ascendant commun le numéro le plus petit parmi ces numéros.

Implexe
(dans cette généalogie)
Elle est présentée dans une fiche couple par le signalement des numéros Sosa rencontrés, dans les tableaux la place de l'implexe se retrouve à sa place et donc un ancêtre implexe se trouvera dans chacun des tableaux où ils doivent être cités.