Jean ROBIN

Date de Création
06/08/2011

         

Date de Maj:
20/11/2017

 

Dossier Marguerite le PHILIPPE

Marguerite PHILIPPE fait partie de nos cousinages et c'est à ce titre qu'elle figure dans ce dossier spécial, voir les dossiers de cousinages 

Marguerite Philippe, en breton Marc'harid Fulup (Pluzunet, 12 août 1837 – 14 janvier 1909, est une mendiante trégorroise de la commune de Pluzunet, et conteuse en langue bretonne.

Estropiée à la suite d'un accident dans son enfance (sa main avait été dévorée par un porc) elle ne pouvait travailler de ses mains. Elle accomplissait des pèlerinages par procuration, notamment à Sainte-Anne-d'Auray, pour ceux qui la payaient.

Nombre des chants et contes qu'elles connaissait ont été recueillis par Luzel et édités dans ses ouvrages.

Extrait de Wikipédia

 

"Marguerite Le Philippe (ou, en breton, Marc'harit Fulup) naquit à Pluzunet le 12 août 1837, au village de Coatnizan, où son père était tailleur. Elle accomplissait des pèlerinages par procuration et, au cours de ses voyages en Bretagne, elle recueilli des contes et des chansons populaire en breton; elle les raconta ou les chanta à Luzel, qui les transcrivit en soin, et à Anatole Le Braz, qui les "améliora" en leur donnant une forme littéraire française. Elle épousa le 6 novembre 1875 René Salaün et mourut dans cette commune le 14 janvier 1909. Son tombeau, oeuvre d'Yves Hernot, fut béni au cimetière de Pluzunet le 10 septembre 1910; elle est représentée dans le groupe sculpté par Armel Beaufils, et inauguré à Saint-Brieuc, sur le rond-point Huguin, le 14 septembre 1930 en l'honneur d'Anatole Le Braz. Elle a aussi sa statue sur la place du bourg de Pluzunet (Voir les deux livres de M. Guy Castel, 1967 et 1990)".

Extrait de Dictionnaire des communes des Côtes d'Armor, par Régis de Saint-Jouan. 1990.

 

Marguerite en compagnie d'Anatole LE BRAZ.
 Marguerite est debout, au milieu, près d'Anatole

 

 
La statue élevée en hommage à Marguerite Le Philippe, sur la place du bourg de Pluzunet