Jean ROBIN

 

ONOMASTIQUE

Choisissez l'initiale :     A B C D   E F G H    I J K L    M N O P    Q R S T  V W X Y Z

Cet écran est rempli au fur et à mesure des découvertes faites sur la documentation que je reçois ou des articles parus sur internet (Geneanet)
 ou d'un correspondant spécialiste de l'onomastique et de la toponymie (Lucien ROHOU)

Les patronymes du type "Le GRAS" sont ici classés sur GRAS (le)

  Patronymes   Origine MAJ
Q

   
QUE en attente    
QUELLEC (le)
Le Quellec
Dérivé du breton kell (= couille), désigne un homme viril. C'est dans les Côtes-d'Armor que le nom est le plus répandu. Il peut aussi s'écrire Lequellec. Variantes : Quellec (29), et sans doute Quelleu, Quelleuc (22, 56).
 
QUELENNEC (du) Porté dans le Finistère, désigne celui qui habite un lieu-dit Guélennoc, Quélennoc (dérivé de kelenn = le houx). Formes voisines : Guélénec, Guélennec, Quélennec, Quellénec, Quellennec.  
QUERE
Quéré
Nom breton correspondant au métier de cordonnier (kere).
 
QUESSEVEUR *  Version ardue d'Albert Deshayse, mais plausible. Quéré ou Kere = cordonnier. Le cuir de Cordoue, appelé corvois a donné corvaisier puis crouvizier puis crevessier . Celui ci a donné cressevier (métathèse), puis quesseveur. C'est simple non? Lucien ROHOU  
QUIMEAUX en attente    
QUIN
Quin
Le nom est considéré comme une aphérèse de Jaquin (diminutif de Jacques). On le rencontre dans l'Oise, le Nord-Pas-de-Calais et la Seine-et-Marne.

QUINTON Quinton
Peut-être une variante de Quentin, Quintin.

 
R

re ri ro ru    
RABU
LARRABU
Egalement Larrabure, Larraboure. Nom basque désignant celui qui habite en haut du pâturage (larre = pâturage + buru = tête, sommet).
 
RANNOU Rannou
Nom essentiellement porté dans le Finistère. C'est un ancien nom de baptême, mentionné dans les textes dès le XIe siècle. Sens incertain : la recherche d'une racine bretonne ne donne pas grand-chose (ran = part, portion n'est guère satisfaisant). Mieux vaut envisager un nom de personne d'origine germanique, Hramnwulf (hramn = corbeau + wulf = loup), qui est à l'origine des noms Ramnout et Ramnoux (87).
Le ran était une mesure agraire variable ( 10 à 20 ha) permettant de nourrir une famille. Guérande est un ancien Gwenn ran. Le lot de terre béni ou sacré.

 
Lucien ROHOU  
RAOUL Rault
Un nom très fréquent en Bretagne. J'aurais pour ma part tendance à en faire une variante de Raoul, mais M.T. Morlet y voit plutôt le nom de personne d'origine germanique Radwald (rad = conseil + wald = qui gouverne). la différence n'est d'ailleurs pas énorme, puisque Raoul correspond au nom germanique Radwulf (seule la dernière racine change, wulf = loup).

 
re REBOLI à voir    
REGNIER Régnier, Rénier
Nom de personne d'origine germanique, Raginhari (ragin = conseil + hari = armée). Le nom Régnier est surtout porté dans le Nord-Pas-de-Calais (variante : Régniez), mais on le trouve dans bien d'autres régions. Quant aux Rénier, eux aussi très présents en Nord-Pas-de-Calais (variantes : Reniers, Réniez), on les rencontre également dans la Mayenne et en Seine-Maritime.

 
REHEL en attente    
RENAC
Renac
C'est dans le Lot que le nom est le plus répandu. Il désigne celui qui est originaire d'une localité portant ce nom (sans doute un hameau à Gorses, 46). On trouve également des Renac en Bretagne : ils renvoient à la commune de Renac (35).

REQUINTEL  en attente    
REST (le) ** Lereste
Nom breton porté dans les Côtes d'Armor (autrefois aussi dans le Morbihan), plus fréquent sous les formes Le Rest, Le Reste (29). Autre variante : Lerest. C'est un toponyme avec le sens de demeure, manoir. De très nombreux hameaux s'appellent le Rest(e) dans le Finistère et les CÙtes-d'Armor.
. Ce terme n'est en rien celtique et n'apparait qu'avec la féodalité. Le sens est incertain. Effectivement  on pense à la résidence secondaire, au lieu de repos, ou à une terre seugneuriale  éloignée du château, avec corps de ferme

 
Lucien ROHOU  
RESTOUT Restout : Surtout porté dans la Manche et le Calvados, c'est un nom de personne germanique, Restoaldus (ou Restovaldus), popularisé notamment par un évêque de Dol-de-Bretagne. Avec le même sens : Restaut.  
REYMANN Reymann
Nom porté en Alsace. Tout comme sa variante Reimann, il correspond à la forme originelle Reinmann, désignant celui habite près du Rhin, qui est originaire de la région du Rhin (= l'homme du Rhin).

 
ri RIBOT Ribot
Semble correspondre à l'ancien français ribaud, signifiant homme menant une vie débauchée (penser aussi au vieux français riboter, d'où faire ribote, expression relativement récente). On ne peut cependant négliger l'hypothèse d'un nom de personne germanique, qui serait Ricbald, Ricbold (ric = puissant + bald = audacieux). Le nom est surtout porté dans la Sarthe et dans l'Orne.

 
RICHART Vient du germanique Ric = altier ou fort et hard = fort Lucien ROHOU
RICHIER en attente    
RIHET en attente    
RIOPEL
Riopel
En France, le nom est rare et porté dans l'Ille-et-Vilaine, où il est attesté depuis le XVIe siècle. Il est beaucoup plus fréquent au Québec. Je n'en connais pas le sens.

RIOU Rio, Riou
Fréquent en Bretagne, c'est un nom de personne formé sur ri (= roi), avec le diminutif -ou. Dans le sud de la France, le nom est une variante de Rieu(x) = ruisseau.

 
RIVIERE (de la)
Rivière
Forme française ou francisée de Ribera. Voir aussi Riera.
Ribera, Ribère
Toponyme qui désigne la rivière, formé sur le nom latin riparia.
 
RIVOAL
Rivoal
Nom fréquent dans le Finistère. C'est un ancien nom de baptême breton formé avec les racines ri (= roi) et uual (= valeureux). Variantes : Rivoall, Rivoual.Diminutifs : Rivoalan, Rivoaland, Rivoalen, Rivoallan, Rivoalland, Rivoallon, Rivoellant, Rivoilan.
 
RIVOALLAN
Rivoal
Nom fréquent dans le Finistère. C'est un ancien nom de baptême breton formé avec les racines ri (= roi) et uual (= valeureux). Variantes : Rivoall, Rivoual. Diminutifs : Rivoalan, Rivoaland, Rivoalen, Rivoallan, Rivoalland, Rivoallon, Rivoellant, Rivoilan.

 
ro ROBERT Robert
Nom de personne d'origine germanique, Hrodberht (hrod = gloire + berht = brillant). Le patronyme est très fréquent dans toute la France (cinquième au hit-parade français). Il se rencontre notamment dans la Loire-Atlantique, mais aujourd'hui c'est à la Réunion qu'il est le plus porté. diminutifs : Roberteau (85, 33), Roberteaux (Belgique), Robertet (71), Roberton (41), Robertou (40).

 
ROBIN Robin
Très fréquent, c'est un diminutif de Robert porté dans toute la France, mais surtout en Vendée. diminutifs : Robinard (35), Robinat (36), Robinaud (17), Robinault, Robinaut (35), Robinaux, Robineaux(72), Robineau (49), Robineaud (79), Robinet (08, 55), Robino (56). matronymes : Robine (50), Robinette (02).

 
Ce patronyme est issu du nom de baptême, lui-même issu d’un ancien nom de personne d’origine germanique (de hrod, gloire). On trouve 54 500 Robin environ en France aujourd’hui, surtout sur la Bretagne, les pays de Loire et la Vendée. Archives et Culture  
ROCHEDREUX Rochedreux : Porté en Bretagne (35, 44, 29), le nom s'écrit aussi Rochedereux. Il renvoie certainement à un toponyme, mais difficile de savoir lequel. Certaines variantes du XVIIe siècle s'écrivent Rochedrue, ce qui ferait penser à une forteresse (sens le plus fréquent de "roche" en toponymie) épaisse, très résistante. Mais il semble plus raisonnable d'envisager une déformation de Rochedieu, la forteresse dédiée à Dieu. Dans ce cas, on pourrait avoir affaire au hameau de la Rochedeu à Guignen (35)."   
ROËMER Rohmer
Egalement Röhmer. Assez répandu en Alsace, désigne un pèlerin, celui qui est allé à Rome. Variantes : Roehmer, Roemer, Römer.
 
ROGNON
Rognon
Nom surtout porté dans le Doubs (également 80, 77). C'est un toponyme évoquant un terrain rocheux ou un talus, nom de plusieurs hameaux et d'une commune du Doubs (pour laquelle on a aussi proposé comme étymologie Rogeno, nom de personne germanique).

 
ROIC *  Doit s'écrire Roc'hig. Roc'h signifie une masse compacte de rocher. Rohou (roc'hou) en est soit l'adoucissant soit le pluriel, tout comme Roc'hig Lucien ROHOU  
ROLLAND
ROLLAND (le) **
Rolland, Roland
Nom de personne popularisé par le héros de la chanson de geste, très célèbre dans la chaîne pyrénéenne (il a donné son nom à de nombreux toponymes). Il est d'origine germanique : Hrodland (hrod = gloire + land = pays).

 
RONGEOT en attente    
ROPERS Ropars
Forme bretonne du nom de baptême Robert. Variantes : Ropart, Ropartz, Roparz, Ropers, Ropert, Ropertz, Roperz.

 
ROSIQUE * -semble être une déformation de Rouzic Lucien ROHOU
ROSPABU en attente    
ROSSARD Rossard, Rosard, Rossarde, Rosarde : Ces noms sont sans doute originaires des Deux-Sèvres. Il s'agit de diminutifsformés sur Roux (personne aux cheveux roux). Les formes Rossarde et Rossarde sont des matronymes.  
ROSSIGNOL * Rossignol
Surnom donné peut-être à un chanteur ou à un siffleur par métaphore avec l'oiseau (étymologie : latin populaire *lusciniolus, dérivé de luscinia), mais aussi à celui qui habite un lieu-dit (le) Rossignol. Le patronyme est très courant dans toute la France, notamment en Auvergne et en Bourgogne. Variantes : Rossigneul (50), Rossigneux (39), Rossignole, Rossignolle (Picardie), Rossignon (08, 88), Rossignot (70), Roussignol (76, 07), Roucinhol (07).

 
ROUDIC en attente
ROUDOT *  Vient du germanique rod = don et alt = élevé Lucien ROHOU  
ROULLEAU Rouleau
C'est dans la Loire-Atlantique et la Vendée que le nom est le plus répandu. Voir Roulot pour le sens. Formes voisines : Roulaud (87, 16), Rouleaud (24, 44, 16), Rouleaux (35, 88, 76). Avec doublement du L : Roullaud (44), Roulleau (28, 35, 49), Roulleaud (17), Roulleaux (61, 35).

 
ROUPANEAU en attente    
ROUSSEAU
Rousseau
Très répandu, le nom est un diminutif de Roux (voir ce nom). On le rencontre surtout dans l'Ouest (85, 44), mais il est présent dans de nombreuses autres régions, en particulier le Centre et le Limousin. Variantes : Roussau (33), Roussaud (16, 87), Roussault (79), Roussaut (21), Roussaux (79, 80), Rousseaud (87, 17), Rousseaut (84), Rousseaux (51, 59). Avec suffixe non vocalisé : Roussel (Nord-Pas-de-Calais, Normandie, Bretagne, Languedoc, Lorraine etc).
 
ROUX
ROUX (le) **
Roux
sobriquet désignant celui qui a les cheveux roux, c'est l'un des noms les plus fréquents en France, notamment dans les Bouches-du-Rhône et la Drôme. On peut dans certains cas envisager une variante du prénom d'origine germanique Raoul (cf. la ville de Châteauroux).

 
ROUXEL
ROUXEL (le)
Rouxel
diminutif de Roux (celui qui a les cheveux roux) porté en Bretagne et en Normandie (22, 50 notamment). Double diminutif : Rouxelin (50).

 
ROUXIC (le) A voir    
ROUZAULT
Rouzaud
Surtout porté dans l'Ariège et les départements voisins (66, 31), c'est peut-être un toponyme désignant un lieu où poussent les roseaux (ancien français ros, issu du germanique raus). Variante : Rouzau. Autre possibilité : nom de personne d'origine germanique, Hrodwald, solution qu'on préfèrera pour les noms bretons Rouzault, Rouzaut (voir Rouault pour le sens). Autres formes : Rouzeau (18), Rouzeau (23, 09), Rouzeaux (50, 23).

 
ROY (le) ** Leroy, Le Roy
Signifie bien sûr "le roi". Pour l'interprétation, voir Rey. Si on considère les naissances sur cent ans, Leroy est le quatorzième nom de famille parmi les plus fréquents en France. Il est surtout porté dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie. La variante Le Roy est présente en Bretagne (29) et en Normandie (50, 76). Variantes : Leroi (59, 76), Le Roi (29, 76)."
Rey, Reig
Un patronyme qu'il faut considérer plus comme un sobriquet que comme un titre de noblesse. En effet, le nom Rey signifie roi, et il est difficile de penser que les ancêtres de tous ces gens aient été rois, sinon au cours de fêtes populaires ou dans des sociétés parallèles (penser au roi de la Cour des Miracles dans N.-D. de Paris). Le nom peut aussi désigner celui qui exploitait des biens appartenant au roi, et non au seigneur local. La répartition géographique du patronyme est très variée : on le rencontre en pays catalan, mais aussi en Languedoc et en Provence (12, 13), et c'est dans le Dauphiné et la Savoie qu'il est le plus répandu. Il est également présent en Italie (Piémont). La forme Reig est roussillonnaise (variante : Reigt).

 
ROZE Roze
Variante de Rose (voir ce nom) surtout portée en Bourgogne et en Champagne, tandis que la forme avec accent Rozé se rencontre en Bretagne (35, 56) et devrait être un toponyme (lieu planté de roses).

 
ru RUE (de la) ** Delarue : Le nom désigne celui qui habite une maison près de la rue, ou encore un hameau appelé la Rue. Il est surtout porté en Normandie (76, 27). Variante : Delerue (59, 08).   
RUFFRAY
Ruffray
Surtout porté en Normandie, notamment dans l'Orne, c'est un nom de personne germanique, Rutfridus (hruot = gloire, renommée + frid = paix).
 
RUSSON en attente    
S

sc se si so st    
SAINT (le) ** Le Sang
Ce nom porté notamment dans le Morbihan est une déformation de Le Sann (29), écrit également Le Sant (56). Selon A. Deshayes (Dictionnaire des noms de famille bretons), c'est cette dernière forme qui est la bonne, et le nom signifierait le saint. Difficile de comprendre son sens : soit il s'agit d'un surnom appliqué à un homme particulièrement pieux, soit d'un toponyme évoquant une chapelle contenant les reliques d'un saint. Le nom de famille Saint est porté pour sa part en Normandie et en Picardie.
.
Il peut aussi s'agir de l'acteur incarnat chaque année le saint dans les mystères.

 
Lucien ROHOU  
SAINTE-MARTHE en attente
SAINTEPIE en attente  
SALAUN
Salaun, Salaün
Forme bretonne de Salomon (voir Salamo, Salami).

 
SALIC
Sallic
Nom rare porté dans le Finistère, plus fréquent sous la forme Salic (22). C'est l'un des nombreux hypocoristiques de Salomon (voir Salmon et Salamo), attesté comme nom de personne au XIIe siècle.
SALIOU Saliou
Surtout porté dans le Finistère, c'est un Hypocoristique de Salomon, nom de baptême fréquent en Bretagne. Variantes : Sallio, Salliou, Salio (22).

 
SERAZIN en attente
SAUDRAY

SAUDRAYE

Saudereau
Porté dans le Maine-et-Loire et la Mayenne, le nom est plus fréquent sous la forme Saudreau, sans doute diminutif du mot "saudre", désignant le saule dans cette région (les noms de famille Sauderais, Saudrais, Saudraix, Saudray ont le sens de "saulaie"). Autre solution, assez improbable : une variante de Sautreau (voir ce nom)."

SAUX (le)
SAULX
Dessaulx
Le nom est porté dans les Ardennes. Il désigne celui qui est originaire d'une localité appelée Essaux, dont la localisation n'est pas évidente : peut-être le lieu-dit les Essaux à Mars-sous-Bourcq (08). On pensera aussi à une forme d'origine les Saux ou les Saulx (= les saules).
sc SCHAFFLER en attente    
SCHERRER Scherer, Scherrer : Nom alsacien ou lorrain désignant celui qui tond, qui rase, en l'occurrence un barbier, ou encore un tondeur de bêtes. Variante : Scheerer.  
SCHMITT
Schmitt, Schmidt
Fréquent en Alsace-Lorraine et en Allemagne, désigne un nom de métier, le forgeron (germanique smitte = forge). Variante : Schmit.
SCHOBBERT
Schobert
Variante de Schubert (voir ce nom) portée dans la Moselle. Autres formes : Schober, Schoberth.
 
SCQUOLIC (le) ** en attente    
se SELEM Salem
Porté en Afrique du Nord aussi bien par des musulmans que par des juifs, correspond à la racine consonantique s.l.m (= le salut, la paix). C'est un nom de personne que l'on traduit souvent par "sain et sauf". Variante : Selem."

 
SERREAU
Serrault
C'est dans l'Indre-et-Loire et les départements voisins que le nom est le plus répandu. Variantes et formes voisines : Séraud (58), Sérault (79), Séraut (71), Serraud (44, 58), Serreau (28, 37, 41), Serreault (37, 49). Il devrait s'agir d'un nom de personne germanique, Seroaldus, Seraldus dans divers textes médiévaux, Ser(r)ald chez Förstemann, pour qui le premier élément du nom est sarwa- (= armure). Le second élément est wald(an) = gouverner. Le rapport avec le terme géographique méridional "serre" est impossible dans ces régions."
 
SERREC Serrec, Le Serrec : Nom breton surtout porté dans le Morbihan et les Côtes-d'Armor. Sens incertain. A. Deshayes le rattache au vieux breton "serch" = amour. On notera que, dans le Catholicon, le même mot "serch" est mentionné avec le sens de concubinaires."  
SEVRAIN
Sevrain, Sévrain
Forme contractée de Séverin (voir ce nom) surtout portée dans l'Aisne. Variantes : Sevrein, Sevrin (Lorraine).
 
si SIMON Simon
L'un des noms de baptême les plus portés dans toute l'Europe. Son origine est l'hébreu shim`ôn (= entendeur). C'est bien sûr le nom originel de saint Pierre, ainsi que celui de l'apôtre Simon le Zélote (ou le Cananéen), qui aurait été crucifié en Perse.

 
SIOU
Sioux
Nom très rare aujourd'hui, porté autrefois dans l'Oise. Il paraît s'agir d'un nom de personne d'origine germanique, peut-être Sigulfus (Sigwulf : sig = victoire + wulf = loup). Une petite anecdote montre à quel point les graphies de prêtres étaient fantaisistes : en novembre 1739, à Savignies (60), naît un enfant appelé Pierre Siou. L'enfant meurt trois jours plus tard et le curé, le même que celui qui a rédigé l'acte de baptême, le nomme maintenant Scioult, alors que pourtant les deux actes se suivent sur le registre.
 
SIMPLE (le) **
Lesimple
Surtout porté dans la région Centre, également présent en Basse-Normandie (61), c'est un surnom dont le sens est difficile à déterminer. Il peut désigner un personnage naïf, qui se laisse aisément duper, mais il s'est aussi appliqué au Moyen Âge à quelqu'un qui agit selon ses sentiments, sans arrière-pensée. Il a également désigné une personne d'un rang social peu élevé.

so SOLVEZ en attente    
SORIN
Sorin
Variante de Saurin, diminutif de Saur (voir Saury).
Saury
Vraisemblablement un surnom formé sur l'ancien adjectif "saur", qui signifie "châtain" (vient du latin tardif "saurus", avec le même sens). Le nom est surtout porté dans l'Aude, et il a dû être employé comme nom de personne (les formes Saurus et Saurina sont attestées dans divers cartulaires). On trouve l'équivalent Saurin en Provence."

 
SOUFLEZ en attente    
SOURBIEU en attente    
SOYER
Soyer, Soyez
Il s'agit le plus souvent d'une variante de Sohier, nom de personne d'origine germanique (voir Séguier pour le sens). Dans certains cas, c'est cependant un nom de métier, variante de soyeur, soyeux (= scieur de long), ou encore ouvrier travaillant la soie. Le nom se rencontre essentiellement en Belgique, dans le Nord-Pas-de-Calais et la Somme.
.
 
st STERN Stern
Fréquent en Alsace et en Allemagne, le nom a le sens d'étoile, et il a été fréquemment porté par des Juifs askhénazes, pour qui l'étoile a toujours eu une importante valeur symbolique.

 
T

te th ti to tr tu    
TALLEC (le)  Le celtique TALo, le gaulois tall signifient « surface plane faisant face à ». Ainsi Tall désigne  le front, et Daoudall, Tallec,celui qui a un très large front, et Daoudall, celui qui a « deux fronts ». Le radical a généré la taloche, et le talafas, grand bouclier de l'époque des croisades. Lucien ROHOU  
TANGUY
Tanguy
Nom breton très répandu dans le Finistère. C'est un nom de personne formé sur les racines "tan" = feu et "ki" = chien (sans doute avec le sens de guerrier ardent). Le nom a été popularisé par un saint légendaire du VIe siècle. Variantes : Tangui, Tanguis."
 
TANNEAU (le) en attente  
TASSEL Tassart
Fréquent dans le Nord-Pas-de-Calais et l'Oise, c'est un diminutif de Tasse (61, 02) qui correspond aux noms de baptême Eustace ou Eustache (voir Eustace). Variantes : Tassaert, Tassard. Avec un autre suffixe : Tassaux, Tasseau, Tassel, Tasseel, Tassiaux, Tassin, Tassiou, Tassioux.

 
TELLIER (le)
Tellier
Le nom vient de tela (= toile) et désigne celui qui fabrique ou vend de la toile, autrement dit un tisserand. Il est surtout fréquent en Normandie.
 
te TERRY
Terry
Le nom est surtout porté dans l'Isère. C'est en principe l'équivalent de Thierry (même chose pour les nombreux Terry anglais).

 
TEXIER Texier
L'un des nombreux noms désignant un tisserand. Très présent dans le Limousin et en Poitou.

 
th THEBAULT Thébault : Autre forme de Thibault (voir ce nom) portée dans l'Ille-et-Vilaine et les départements voisins ainsi que dans le Poitou. Variantes : Thébaud (44, 85), Thébaut (56), Thébaux (56, 59), Thébeau (24, 49), Thébeaud (85), Thébeault (86), Thébeaut. Variante sans h : Tébault (72, 22). Diminutifs : Thébaudeau (44), Thébaudin (72).   
THIBAULT Thibault
Nom de personne d'origine germanique, Theodbald (theod = peuple + bald = audacieux), très fréquent en France, surtout porté dans la Vienne et dans l'Indre. Variantes : Thibau (33), Thibaud (85, 44, 16), Thibaut (59, 80, 60).

 
THIBON
Thibon
Le nom est surtout porté dans l'Ardèche et les départements voisins, notamment le Gard. Le dictionnaire de Mistral le rattache à un terme provençal "tiboun" qui désigne un tison, hypothèse reprise par Morlet et qui semble assez peu vraisemblable. On envisagera plutôt le nom de personne Thibault, avec transformation de la finale. À noter, dans l'Ardèche, un écart de la commune de Lablachère qui s'appelle la Thibonne. On précisera que le nomThibon est également présent dans la Seine-Maritime, ce qui rend encore moins vraisemblable le tison provençal. Même chose pour le diminutifThibonnet, porté dans la Haute-Marne, présent aussi au XVIIe siècle dans l'Eure, où il existe une ferme Thibonnet au Bois-Hellain."
 
THIERRE à voir    
THOMAS Thomas
Nom de baptême popularisé par l'un des apôtres. Son origine est un nom hébreu emprunté à l'araméen t(e)'ôma' (racine t.'.m = être double), dont la traduction grecque est Didymos (= jumeau). C'est l'un des noms de famille les plus répandus en France, les départements où il est le plus fréquent étant les Vosges et le Morbihan.

 
THOS*  Signifie billot et qualifie une personne trapue dans le Léon Lucien ROHOU  
ti TIEC (le) **
Le Tiec
Surtout porté dans les Côtes-d'Armor, le nom se rencontre sous la forme Le Thiec dans le Morbihan. Il correspond au breton "tieg", qui désigne aujourd'hui un exploitant agricole, mais qui a eu au Moyen Âge divers sens, à peu près similaires à ceux du français "ménager" (voir Ménager pour plus d'informations). On notera d'ailleurs que les noms de famille Le Ménager (22) et Le Ménajour (56) sont sans doute des formes francisées de Le Tiec."
 
TILLY Tilly
C'est en Bretagne (22) que le nom est le plus répandu. Il devrait s'agir d'un dérivé de "tilh" (= tilleul, parfois orme). Un hameau s'appelle Tilly à Troguery (22)."
En Bretagne c'est l'orme.

 
Lucien ROHOU  
TISSIER Tissier, Tixier
Nom qui renvoie au métier de tisserand.

 
to TONDEREULLE en attente    
TOUDIC en attente    
TOURNEDOUET à voir    
TOURNEL (le) en attente    
TOUSSIN en attente    
TOT (le) à voir    
tr TREBILLON en attente    
TRELUYER Tréluyer
Nom porté dans l'Ille-et-Vilaine. Variante : Trelluyer. Il désigne celui qui est originaire de Tréluyer, hameau à Maure-de-Bretagne (35).

 
TREMEL
Trémeau
Nom très répandu en Saône-et-Loire, où l'on trouve aussi les formes Trémeaud, Trémeaux, Trémaud. Sens incertain. On peut cependant penser, tout comme pour le breton Trémel, à un nom d'arbre, le tremble. Autre possibilité : surnom d'un joueur ou d'un tricheur (ancien français tremeleor, celui qui joue au tremerel, sorte de jeu de dés, puis tricheur, trompeur).
 
TREPEL en attente    
TRÉSIN en attente    
TREUT (le) **  Treut signifie maigre, chétif. Lucien ROHOU  
Le Treut
Nom breton également écrit Le Treust, Le Treusse, Le Treste. C''est un sobriquet s'appliquant à une personne maigre (sens de l'adjectif breton "treut")."

 
 
TREVEN en attente    
TREVIEN en attente    
TROADEC (le) ** -J'ai Vanic, qui vient de mann = rien. C'est lhomme de rien. (taille physique ou mentale?) néanmoins, ma définition est incertaine Lucien ROHOU  
TROCHU
Trochu
Patronyme fréquent en Bretagne (35, 56). Variante : Trochut (17), qui semble pouvoir être rapprochée de Torchut (même région). Si l'on admet l'hypothèse que la forme de départ serait torchu, il pourrait s'agir d'un sobriquet donné à celui qui est tordu, bossu. Par contre, avec trochu comme forme initiale, on n'obtient rien de bien satisfaisant, sauf peut-être un terme de vénerie désignant les bois du cerf, qui pourrait être un surnom appliqué à un mari trompé. Autrement dit, aucune certitude pour ce nom.
 
TROCLER en attente    
TROUFFLARD
Troufflard
Nom surtout porté dans l'Ille-et-Vilaine (variante Trouflard). Désigne un personnage moqueur ou trompeur (dérivé de l'ancien français trufe, trufle = tromperie, moquerie).

 
TROUSSELOT en attente
 
TRUDAIN en attente    
                    
         

Petit lexique (depuis Généanet)

Amuïssement Amuïssement (ou Contraction) : Phénomène par lequel une consonne ou une voyelle cessent d'être prononcées dans un mot. On parle aussi de contraction. Ex : Garau > Grau.
Sobriquet Sobriquet : Surnom familier, le plus souvent moqueur.
Hypocoristique Hypocoristique : Forme familière et affectueuse d'un nom, créée par dérivation (Bon > Bonet) ou par aphérèse (Antoine > Toine), ou par les deux à la fois (Antoine > Antoinette > Toinette).
Aphérèse Aphérèse : amputation de l'initiale d'un nom. Ex : Antoine > Toine. Si cette amputation est due à une erreur de compréhension, on parle plutôt de déglutination.
Matronyme Matronyme : Nom de famille transmis par la mère. Ex : le nom Fabre est un patronyme, mais Fabresse est un matronyme.
Toponymie Toponymie : Etude des noms de lieux ou toponymes.