Jean ROBIN

 

ONOMASTIQUE

Choisissez l'initiale :     A B C D   E F G H    I J K L     M N O P     Q R S T U    V W X Y Z

Cet écran est rempli au fur et à mesure des découvertes faites sur la documentation que je reçois ou des articles parus sur internet (Geneanet)
 ou d'un correspondant spécialiste de l'onomastique et de la toponymie (Lucien ROHOU)

Les patronymes du type "Le GRAS" sont ici classés sur GRAS (le)

  Patronymes   Origine MAJ
I      
  ISABELLE
Isabelle
Fréquent dans le Calvados, c'est un matronyme, nom de personne féminin popularisé au Moyen Âge par diverses souveraines. On le considère comme une variante du nom biblique Elisabeth. Autres formes : Isabal (66), Isabé (64), Isabeau (40), Isabel (14, 43), Isabet, Isabeth (50), Isabey (27, 70), Isableu (59, 62), Izabé (40), Izabel (15, 14, 50), Izabelle (50, 76, 14).
 
J

     
  JACOB Jacob, Jacobs
Le nom correspond indifféremment aux prénoms Jacques et Jacob, nom hébreu popularisé par le patriarche fils d'Isaac. Mot à mot, il signifie il talonnera (ya`aqov). On sait en effet que Jacob serait né en tenant son jumeau Esaü par le talon (ce qui ne l'empêchera pas d'extorquer à ce dernier son droit d'aînesse en échange d'une soupe aux lentilles). La forme Jacobs (avec s de filiation) est très fréquente en Belgique.

 
  JACQUET
Jacquet
Un hypocoristique de Jacques (suffixe -ET).
 
  JAGU à voir    
  JAHEU en attente    
  JAN  Jan
Variante surtout flamande de Jean.

 
  JANIN  Janin
Hypocoristique de Jean (suffixe -IN). C'st dans la Saône-et-Loire et l'Ain qu'il est le plus porté, ainsi que dans le Lyonnais.

 
JARAN
Jaran
Nom rare porté dans le Maine-et-Loire, les plus anciennes mentions connues se situant en Bretagne (22), où l'on trouve aussi la forme Jarand. C'est une variante de Garan (attestée en Bretagne) ou de Garand (voir ces noms).

  JARNO
Jarno
Porté dans le Morbihan, c'est un ancien nom de personne breton, diminutif formé sur la racine hoiarn (= fer). Formes voisines : Jarneau, Jarniou, Jarnioux (44), Jarnigon, Jarnigou (56).
 
  JEFFROY  Jeffroy
Variante de Geoffroy (voir ce nom), le patronyme est porté en Bretagne (29). Formes voisines : Jeffrai, Jeffray, Jeffroye (56), Jeffrey (50). diminutif : Jeffredo (56).

 
  JENK en attente    
  JEUNE en attente    
  JEZEQUEL
Jézéquel
Patronyme très courant en Bretagne (29 notamment). Pour le sens, voir Gicquel. Diminutifs : Jézéquélou, Jézéquellou. Variante : Jéziquel (56).
 
  JOB (le) Job : Nom de personne correspondant au personnage biblique ('iyyov = haï) accablé par les malheurs que Dieu fait pleuvoir sur lui. A noter cependant qu'au moyen âge l'adjectif jobe signifiait niais, crédule. Enfin, en Bretagne, Job est l'équivalent du prénom Joseph, mais il faut savoir que le nom Joseph n'a pratiquement jamais été utilisé avant le XVIIe siècle, et donc, même dans cette région, on préfèrera le personnage biblique.    
  JOLLIF (le)
Le Jolis
Le nom Le Jolis est porté dans le Morbihan, où on le rencontre aussi sous les formes Le Jolif, Le Joliff. L'adjectif 'joli' signifiait surtout au Moyen Âge 'gai, joyeux', c'est le sens qu'il faut sans doute retenir ici. Dans le nom Le Jolis de Villiers de Saintignon, Villiers est un toponyme très fréquent (= hameau, village, latin villare). Quant à Saintignon, le nom paraît venir de la Meuse et s'écrit parfois Saint-Ignon. Je n'ai pas trouvé à quelle localité il renvoie.
 
  JOLLIVET Jollivé
Variante de Jolivet (voir ce nom) rencontrée surtout en Ille-et-Vilaine. Formes voisines : Jollivel, Jollivet, Jolivé, Jolivel.

 
  JOLY Joly
Un nom qui correspond à l'adjectif "joli", mais avec le sens de gai, joyeux qui était le sien au Moyen Âge. Le patronyme est très répandu dans toute la France, notamment dans le Pas-de-Calais et la Saône-et-Loire. Vu sa grande fréquence, on peut penser qu'il a aussi été utilisé comme nom de baptême."

 
  JOP (le) ** Voir JOB    
  JORG en attente    
  JOUAN Jouan
Variante de Jean, Joan, Juan. Voir ces noms. On trouve les Jouan en Bretagne et en Normandie (22, 50, 76) ainsi qu'en Béarn.

 
  JOUANNE Jouanne
Equivalent de Jeanne. C'est l'un des nombreux noms de baptême féminins devenus noms de famille dans le Calvados.

 
JOUBAUD
Joubel
Nom surtout porté dans le Morbihan, également présent en Normandie (27). C'est un diminutif de Joube, qui correspond soit au prénom biblique Job, soit au moyen français jobe (= niais, sot, sans doute en liaison avec le personnage de Job). Variantes : Joubaud, Joubault, Joubeau, Joubeaud, Joubeaux (Bretagne et Normandie). Pour ces derniers noms, il peut aussi s'agir d'un nom de personne d'origine germanique, Gautbald (gaut = du peuple goth + bald = audacieux).

  JOUSSÉ Jousse
Variante de Josse (voir ce nom), portée surtout dans la Sarthe et dans la Mayenne.

 
  JOUVINEL en attente    
  JOUY
Jouy
C'est dans la Somme et la Sarthe que le nom est le plus répandu. Il désigne celui qui est originaire de Jouy, nom de plusieurs communes françaises (17 en tout) et de nombreux hameaux. Signification : le domaine de Gaudius, nom d'homme latin (avec suffixe -acum > -y).
 
JUDEAUX
Judel
Porté notamment dans l'Orne, c'est un diminutif de Jude (voir ce nom). Matronyme : Judelle. Autres diminutifs : Judet, Juddet (87, 03), Judeau (18), Judeaux (35).

  JUDEC (le) ** en attente    
  JUDES Jude
Variante de Juda, nom d'un personnage de la Bible (hébreu yehûdhah = célébrant), ancêtre éponyme de la plus peuplée des tribus d'Israël, dont le territoire devint la Judée. Dans la chrétienté, le nom a été popularisé par saint Jude, l'un des douze apôtres également appelé Thaddée. Le nom est surtout porté en Limousin (variantes : Judde, Judes). En Alsace, le nom peut aussi désigner un Juif, tout comme Jud.

 
  JUDINET à voir    
  JUMEL
Joimel
Nom porté dans le Calvados et dans l'Eure. Il devrait s'agir d'une déformation locale de Jumel, surnom donné à un jumeau (latin gemellus). Cette évolution phonétique se rencontre en picard pour le mot jeune, qui devient joine.
 
K

     
  KERANFLECH en attente    
  KERAUDREN
Keraudren
Fréquent dans le Finistère, c'est un toponyme fréquent en Bretagne (= le hameau d'Audren, voir ce nom). Avec le même sens : Keraudran (56).
 
  KERGOET (de) Kergoat : Assez fréquent dans le Finistère, désigne celui qui est originaire de Kergoat, le hameau du bois (ker + coat), toponyme très fréquent en Bretagne. Variantes : Kergoët (22), Kergouet (56).    
  KERGUENIOU en attente    
  KERGUIEN (de) en attente    
  KERHELOU en attente  
  KERHERVÉ Kerhervé
Porté dans le Finistère, désigne celui qui habite un hameau appelé Kerhervé (le hameau d'Hervé, ker = hameau), toponyme très répandu dans ce département.
. Le nom de guerrier Hervé vient de <houarn = fer et béo = vivant. (vivant par le fer)

 
Lucien ROHOU  
  KERIVOAL  Ker = village fortifié avant l'an mil et village après. Rivoal se décommpose en Ri = roi et uual = élevé, valeureux Lucien ROHOU  
  KERLEUEZOU en attente    
  KERMORGAN De ker = village, et le bâtisseur, Morgant où kant = brillant, parfait et meur = puissant (nom de guerrier) Lucien ROHOU  
  KERNIVINEN Kernivinen : Nom breton renvoyant à un toponyme. On pensera notamment aux hameaux de Kernivinen à Pleyben et à Argol (29), à Coadout et à Carnoët (22).     
  KEROMEN n attente    
  KOCHER
Koch
Fréquent en Alsace-Lorraine, ce nom correspond au métier de cuisinier (allemand "Koch"). Avec le même sens : Kochmann, Kocher (attention cependant, le mot "Kocher" désigne une bouilloire ou une marmite, et on trouve aussi "Köcher" avec le sens de carquois). Diminutifs : Kochel, Kochli, Kochly, Köchli, Köchly, Koechlin, Koechly. La plupart de ces noms peuvent parfois correspondre aussi à des lieux-dits (moyen-haut-allemand "köche" = motte de terre). "
 
  KREPER en attente    
L

le li lo lu    
  LAFOSSE
Lafosse
Le nom est porté un peu partout en France, mais on le rencontre plus fréquemment en Aquitaine, en Normandie, en Picardie et dans le Nord-Pas-de-Calais. C'est un toponyme désignant une fosse, un FOUSSÉ, un cours d'eau encaissé.
 
  LAMPELANTIN en attente    
  LANNOY (de) à voir    
  LADEUIL Ladeuil
Porté notamment en Dordogne, le nom se rencontre aussi dans la Marne et la Seine-et-Marne (variante : Ladeuille). C'est un toponyme : en Dordogne, on pensera à Ladeuil, hameau de la commune de La Douze. Ailleurs, il doit s'agir d'une agglutination de la Deuille, nom de divers ruisseaux ou sources (M.T. Morlet).

 
LAGAIN à voir
LALLIER
Lallier
Peut-être un nom de métier : marchand d'ail (= l'aillier). Mais plutôt un rapport avec la rivière l'Allier (c'est en effet dans le 03 que le nom est le plus fréquent).

  LAMBERT Lambert
Nom de personne d'origine germanique, Landberht (land = pays + berht = brillant). Popularisé par divers saints, dont un évêque lyonnais et un martyr en Belgique, c'est l'un des patronymes les plus répandus en France et en Belgique. Variantes ou génitifs : Lamberth, Lamberts, Lambertz. diminutifs : Lambertin (84, 26), Lambertod, Lamberthod (39, 01, 69), Lamberton, Lamberthon (85, 79), Lamberty (54, 88). Formes italiennes ou corses : Lamberto, Lamberti (dérivés : Lambertini, Lambertoni).

 
  LAMEZEC
Lamezec
Ou Lamézec. Le nom est surtout porté dans le Finistère et les Côtes-d'Armor. Il correspond au breton "amezek" = voisin, avec agglutination de l'article français."
 
  LAMMER (le) ** en attente    
  LAMERAIS en attente    
  LAMY à voir    
  LAN
Lan
Le nom est surtout porté dans les Bouches-du-Rhône, notamment à Roquevaire où il est attesté depuis le XVIe siècle. Sens incertain. Peut-être un toponyme avec le sens d'espace plat, terrasse cultivée. Ce sens est attesté par Pégorier (voir bibliographie) pour les Alpes-Maritimes. Le mot "lan" peut aussi désigner la laine, mais plutôt en pays gascon. À noter qu'il existe aussi quelques Lan en Bretagne (29), le nom étant l'équivalent des nombreux LeLan, Le Lann (= la lande)."
 
  LANDAIS Landais
Fréquent dans la Mayenne, la Sarthe et le Maine-et-Loire. Désigne celui qui est originaire d'un lieu-dit le Landais, toponyme très répandu dans l'Ouest (= lande, terre inculte).

 
  LANDE (la) **
Lalande
Désigne celui qui est originaire d'un lieu-dit la Lande (= terre inculte). Le nom est fréquent dans la région bordelaise, mais on le trouve aussi dans la Sarthe.

 
  LANDRE (la) **
Lalandre
Nom porté dans la région parisienne et dans l'Eure-et-Loir. Désigne celui qui est originaire d'un lieu-dit la Landre (sans doute variante de lande). Dans la région qui nous intéresse, on trouve des hameaux appelés la Landre à Pervenchères (61), Courgenard (72) et Nagel-Séez-Mesnil (27).

 
LANGHE (de) à voir
  LANGLOIS Langlois
Variante de Langlais, nom qui désigne une personne d'origine anglaise.

 
LANGOUET
Langouët, Langouet
Porté dans l'Ille-et-Vilaine, désigne celui qui est originaire d'une localité portant ce nom, sans doute la commune de Langouet, dans le même département. Signification : l'ermitage (breton "lann") du bois ("koad"). Variante : Langoué."

  LANNO (le) **
Le Lann
Nom de famille breton renvoyant à un toponyme fréquent qui a le sens de 'lande'. On le rencontre surtout dans le Finistère. Variantes : Le Lan, Le Land (56). Dérivés : Le Lannic, Le Lannio, Le Lanno, Le Lannou, Le Landais, Le Landois, Le Lannier.
 
  LAOUENAN (le) **  De Laouen = la joie. Il s'agit du Joyeux Lucien ROHOU  
  LARMAGNY en attente    
  LAUDREN  Du breton Audren vient de alt = élevé et roen = noble, de lignée royale Lucien ROHOU  
LAUREC (le) à voir
  LAURENT Laurent
Nom de baptême formé sur le latin Laurentius, dérivé de laurus (= laurier). Le laurier étant un symbole de victoire, on comprend le succès de ce nom dès l'époque romaine. Par la suite, dans la chrétienté, il représente la victoire de la nouvelle religion sur le paganisme, à l'image de saint Laurent brûlé sur un gril au IIIe siècle en se riant des flammes.

 
LAY (le)
Le Lay
Nom breton aux connotations religieuses. Il semble emprunté au français lai (= frère lai), mais pour désigner une personne très croyante, très fervente.
  LHEREC à voir    
LIEVRE (le) **
Lelièvre
Le nom désigne par sobriquet celui qui ressemble à un lièvre : la qualité ainsi exprimée n'est pas forcément la vitesse, on pensera aussi à la couardise. C'est en Normandie et dans le Nord-Pas-de-Calais qu'il y a le plus de Lelièvre.

  LOARER (le) **  Ce nom dérive de loar = la lune. Loarec selon A Deshayes équivaut à lunatique et Loarer à maniaque Lucien ROHOU  
LONG (le) **
Lelong
Surtout porté dans le Pas-de-Calais et la Manche, c'est un sobriquet appliqué à celui qui est très grand et mince.

le LEHRMANN en attente    
LEIZOUR Leyzour
Nom porté dans les Côtes-d'Armor (variantes : Le Leyzour, Le Leizour), rencontré dans le Finistère sous la forme Leizour. Son sens est très incertain. On peut le rattacher au breton "leizh" (= humide), sachant que le mot "leizhour" signifie "humidité", mais on ne voit pas trop comment il serait à l'origine du nom de famille. Un autre mot "leizh" signifie "l'abondance, le plein". D'où l'idée que le nom Leyzour désignerait celui qui charge les marchandises. À noter cependant que Le Leyzour apparaît parfois comme variante de Le Layzour, Le Laizour (à moins que ce ne soit l'inverse !). Dans ce cas on aurait affaire à un marchand de lait (breton "laezhour")."
On en a discuté largement sur le site de Jean Tosti (dictionnaire des noms de famille). Il faut privilégier le sens d'abondance, de charge. Etait-ce le docker, ou l'affrêteur.

 
 
Lucien ROHOU  
  l'ÉPICOUCHÉ en attente    
  LESGIREDVIE en attente    
  LHEVEDER en attente    
  LEVEIL Léveillé : On rencontre ce patronyme dans l'Eure, mais aussi dans le Centre (18, 45). Surnom plutôt mélioratif, puisque, en principe et sauf interprétation ironique du terme, il désigne quelqu'un d'éveillé.    
  LEYVAL à voir    
  LHORSET
L'Horset
Porté dans les Côtes-d'Armor (variante Lhorset dans la Manche), le nom est rapproché par Albert Deshayes (Dictionnaire des noms de famille bretons) du breton hourzet (= engourdi), ce qui le rangerait dans la famille des sobriquets.
 
li LIGORET en attente    
  LINTANFF Intanff signifie veuf Lucien ROHOU  
lo LOCHOU
Lochu
Le nom est surtout porté dans la Mayenne, région où le mot loche servait à désigner la limace. On peut donc envisager un surnom pour un personnage lent, mou. A moins qu'il ne s'agisse d'une variante du breton Lochou (29), toponyme signifiant 'les cabanes'.
 
LOGERIAN en attente    
  LOHIER Lohier : Porté notamment en Bretagne (22, 35, 56) et dans la Manche, également présent dans le Nord, ce devrait être un nom de personne d'origine germanique, Hlodhari (hlod = renommée + hari = armée), équivalent de Lothaire.    
LORANS
Lorant
Surtout porté en Bretagne, c'est une variante de Laurent (voir ce nom). Formes similaires : Lorand, Lorans. Diminutifs : Lorandel, Lorandeau, Lorandin, Lorantin (Ouest), Lorandon (Forez).

  LORNIBARIE à voir    
lu LUCAS
Lucas
Nom de baptême dont Luc est une variante, et qui fut donc popularisé par cet évangéliste, dont on dit qu'il fut le compagnon de saint Paul, et aussi qu'il voua à la Vierge Marie un amour platonique, se contentant de la peindre. Le nom vient du grec Loukas, la forme Luc étant une variante latine (Lucius). On trouve le patronyme Lucas surtout en Bretagne (22, 29).

  LUNAIS en attente    
  LUZIER (le) en attente    
         

Petit lexique (depuis Généanet)

Amuïssement Amuïssement (ou Contraction) : Phénomène par lequel une consonne ou une voyelle cessent d'être prononcées dans un mot. On parle aussi de contraction. Ex : Garau > Grau.
Sobriquet Sobriquet : Surnom familier, le plus souvent moqueur.
Hypocoristique Hypocoristique : Forme familière et affectueuse d'un nom, créée par dérivation (Bon > Bonet) ou par aphérèse (Antoine > Toine), ou par les deux à la fois (Antoine > Antoinette > Toinette).
Aphérèse Aphérèse : amputation de l'initiale d'un nom. Ex : Antoine > Toine. Si cette amputation est due à une erreur de compréhension, on parle plutôt de déglutination.
Matronyme Matronyme : Nom de famille transmis par la mère. Ex : le nom Fabre est un patronyme, mais Fabresse est un matronyme.
Toponymie Toponymie : Etude des noms de lieux ou toponymes.